Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reussir En Chine

Reussir En Chine

Ce Blog parle de la Chine, des clés pour réussir en Chine et avec les Chinois, des insolites, de la culture, des voyages.


Repas en Chine: quelques conseils pratiques

Publié par Jérôme Berny sur 8 Juillet 2012, 07:00am

Catégories : #Travailler en Chine

Voici une liste des attitudes à adopter lors d’un repas en Chine et de celles qu’il vaut mieux éviter. Quelques conseils supplémentaires, en vrac, permettront au lecteur de mieux appréhender les us et coutumes chinois relatifs à la table.


 

2008.05---Repas-Guilin-01.jpg

 

 

Le repas est, je le répète, le passage obligé pour atteindre une pleine harmonisation des relations dans l’Empire du Milieu et pour bâtir des cercles d’amis solides et efficaces. La connaissance et la maîtrise de ces subtilités culturelles ne peuvent être que bénéfiques pour celles et ceux qui souhaitent s’intégrer pleinement au sein d’une communauté chinoise.


 

1) A ne pas faire: Arrivez en retard !

A faire: Prévoyez d’arriver à l’heure et dans le pire des cas avant 18:30, limite à partir de laquelle la faim commence à agir sur l’humeur des autres convives.

 

2) A ne pas faire: S’asseoir n’importe où.

A faire: Mieux vaut attendre que l’hôte nous place car la position autour de la table n’est jamais anodine, elle a son importance.

 

3) A ne pas faire: Se précipiter sur les plats quand ils arrivent.

A faire: Il est préférable d’attendre d’être incité à commencer un plat. Généralement les plats qui arrivent sont mis à disposition de l’invité principal.

 

4) A ne pas faire: Refuser une offrande.

A faire: Il est préférable d’accepter gentiment puis de laisser discrètement l’offrande de côté.

 

5) A ne pas faire: Refuser catégoriquement les Ganbei.

A faire: Les Ganbei ne doivent pas se refuser. Dans le pire des cas, proposez de boire avec la boisson de votre choix (même non alcoolisée) et expliquez calmement à votre vis-à-vis la raison de ce choix regrettable.

 

6) A ne pas faire: Parler de sujets tabous ou sensibles qui pourraient froisser ou mettre mal à l’aise nos interlocuteurs. Affirmer ouvertement ses opinions sur certaines actualités ou sur des sujets politiques et géopolitiques sensibles. Interroger son vis-à- vis sur la sexualité ou sur la mort.

A faire: Ne prenez pas le risque de vexer l’auditoire. Pour éviter tout accident, il y a une technique très simple : concentrez-vous sur les compliments, même si cela vous paraît hypocrite ou surfait. Ces éloges sont souvent plus protocolaires que sincères ; n’hésitez donc pas à flatter vos vis-à-vis. Tous les prétextes sont bons : le travail, l’apparence, la culture.

 

7) A ne pas faire: Perdre son sang-froid ou plus généralement perdre le contrôle de soi.

A faire: Les Occidentaux sont, aux yeux des asiatiques, des êtres d’une extrême instabilité émotionnelle. Mesurez donc vos expressions, vos sentiments et méfiez-vous des effets de l’alcool.

 

8) A ne pas faire: Poser les baguettes sur la table.

A faire: Posez toujours vos baguettes sur un support de manière à ce que les bouts qui sont en contact avec la nourriture ne touchent pas la table ou tout autre surface salissante.

 

9) A ne pas faire: Utiliser ses mains pour manger.

A faire: Essayez de choisir les morceaux les moins difficiles à manger. Dans le pire des cas, demandez des couverts ou des gants jetables.

 

10) A ne pas faire: Manger un morceau échappé sur la table.

A faire: Si vous échappez un morceau, pas de panique. C’est courant, même pour un Chinois. Récupérez-le discrètement puis mettez-le de côté.

 

11) A ne pas faire: Trop insister sur le fait que c’est vous qui invitez. Rester trop porté sur son argent.

A faire: Affirmez-vous comme généreux et modeste. Montrez à vos invités que l’argent n’est pas un problème. Ce qui compte c’est qu’ils soient heureux.

 

12) A ne pas faire: Se moucher à table.

A faire: Comme se lécher les doigts, cela est particulièrement répugnant en Chine. Si l’envie vous prend, sortez de la pièce.

 

13) A ne pas faire: Forcer une femme à boire.

A faire: Les femmes ne boivent pas souvent. Inutile de s’acharner sur ces proies faciles, cela risque de paraître louche.

 

Autour d’une table, certaines habitudes occidentales, qui peuvent nous paraître anodines ou auxquelles nous n’avons jamais vraiment prêté attention du fait de leur banalité, pourraient s’avérer choquantes dans l’Empire du Milieu. Mieux vaut alors éviter de heurter la sensibilité de nos amis d’un soir par une négligence comportementale. Une attention particulière doit donc être portée sur ces petits détails de conduite.

 


Le fait de veiller à ne pas choquer l’assemblée par une négligence comportementale est un exercice qui peut parfois s’avérer bien subtil, surtout lorsque nous opérons dans un contexte culturel peu connu.
Il existe cependant un exercice tout aussi important et qui peut être pour certains beaucoup plus ardu. Si, de manière générale, les Occidentaux vivant en Chine s’accordent sur le fait que leur conduite doit s’adapter aux usages locaux, ils soulignent également les difficultés rencontrées face à certains agissements qui, dans leur culture, seraient considérés comme désobligeants, voire grossiers.


J’ai connu beaucoup d’étrangers vivant en Chine qui étaient constamment contrariés par certains aspects du comportement des personnes locales qu’ils côtoyaient. Cette humeur a même fait mûrir chez certains d’entre eux un état chronique d’amertume et de haine envers leur culture d’accueil. Il est vraiment dommage, vous en conviendrez, d’en arriver là. C’est pourtant une réalité qui peut rendre aigris et faire souffrir bon nombre d’expatriés.
Il est important de toujours rester calme et tolérant face à ce que certains étrangers pourraient considérer comme un simple manque de savoir-vivre, comme une vulgarité, comme une atteinte à leurs mœurs ou dans le pire des cas comme une agression. Inutile donc de se décontenancer si, dans un restaurant, les personnes assises à une table voisine ruminent bruyamment, parlent particulièrement fort ou nous indiquent de façon spontanée que les renvois gazeux sont des choses totalement naturelles et qu’il n’y a aucune honte à les exprimer pleinement. Avec le temps, nous apprenons à en faire abstraction.


Voici une liste des principaux comportements qui incommodent particulièrement les Occidentaux lors d’un repas :

 

  • Lorsque les personnes mangent la bouche ouverte, offrant généreusement à leur entourage toute l’expression visuelle et musicale du mécanisme masticatoire.
  • Lorsque les renvois gazeux sont exprimés avec la plus grande ferveur, quelle que soit « l’issue de secours » empruntée.
    Lorsque les personnes parlent la bouche pleine, projetant par la même occasion quelques substances mal identifiables en direction du voisinage.
    Lorsque les sollicitations de Ganbei sont trop nombreuses et injustement réparties en notre défaveur.
  • Lorsque, désinhibé par l’alcool, un membre de l’assemblée s’évertue à nous parler dans un anglais incompréhensible alors que nous comprenons très bien sa langue maternelle.
  • Lorsque l’on nous incite à manger telle ou telle chose que nous n’aimons pas.

 

Les Occidentaux ayant vécu un certain temps en Chine ont tous pu expérimenter quelques-unes de ces contrariétés. Ce sont des cas très communs et qui font partie intégrante de l’environnement culturel chinois.

 

Jérôme Berny

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Phd admission 05/02/2015 11:24

I simply want to tell you that I am new to weblog and definitely liked this blog site. I have been meaning to write something like this on my website and you have given me an idea.

Bumzo 16/07/2012 13:58

Blog super intéressant. De nombreux conseils pour réussir son voyage en Chine. Si vous voulez des conseils/services pour commercer avec la Chine, c'est par ici!

Georges 11/07/2012 07:57

Excellent article ;-) j'ajouterai ce qu'on peut faire pour plaire: par exemple faire semblant d'aller aux toilettes et payer pour tout le monde sans rien dire. Faire des toasts, faire des
compliments, marquer son estime du regard et avec des geste sans pour autant s'abaisser, être d'abord sérieux puis plaisanter (mais pas trop)...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents