Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Reussir En Chine

Reussir En Chine

Ce Blog parle de la Chine, des clés pour réussir en Chine et avec les Chinois, des insolites, de la culture, des voyages.


Le karaoké en Chine

Publié par Jerome Berny sur 6 Janvier 2018, 22:57pm

Catégories : #Société, #Travailler en Chine

Le karaoké, souvent appelé KTV, est l’un des grands divertissements en Chine. On en trouve partout et de tous les standings. Ils sont faciles à repérer grâce à leurs généreuses enseignes, lumineuses et agitées.

Le karaoké en Chine

Les karaokés que l’on trouve en Occident sont différents, les chanteurs amateurs devant généralement y affronter un public qui leur est inconnu. Tout se passe dans une grande salle avec une seule et unique plate-forme où les volontaires se succèdent.

En Chine, on privilégie toujours les bāojiān, ces salons privés aux designs soignés, qui sont très confortables et très bien équipés. Ils peuvent contenir jusqu’à trente personnes. Cette différence a son importance car elle permet à chacun de chanter librement, sans devoir supporter la pression d’un public dont on sait qu’il jugera une performance. Dans les karaokés chinois, n’importe qui s’autorise à prendre le micro et c’est cet état d’esprit qui compte finalement. D’ailleurs, la chanson n’y est que secondaire, l’activité principale étant, comme souvent, les jeux d’alcool.

Le karaoké en Chine
Le karaoké en Chine

Nous ne sommes pas tous des artiste-nés, certes, mais efforçons-nous de chanter au moins une ou deux chansons lors de telles soirées. L’effet ne pourra être que positif ; notre implication sera indéniablement appréciée, quelle que soit la qualité de la performance. Nous pourrons ainsi montrer à l’assistance que nous sommes en phase avec l’objectif de l’événement : s’amuser.

Pour les plus réticents, il est bon de savoir qu’après quelques séances forcées, nos compétences vocales vont indéniablement s’améliorer (nous en sommes généralement les premiers surpris) et la confiance ainsi engrangée nous permettra à terme de prendre un réel plaisir à chanter. Quasiment tous les karaokés ont un répertoire de chansons internationales où l’on trouve un large éventail de titres anglais. Les chansons françaises sont en revanche très rares.

L’impact d’une telle implication atteint son paroxysme quand un Occidental s’essaie à la chanson chinoise. L’effet  provoqué est alors phénoménal mais de telles compétences ne sont pas à la portée de tout le monde, j’en conviens. Pour les nombreux étrangers qui ne savent pas lire le chinois, il existe cependant une astuce qui nécessitera un peu de pratique préalable. Le jeu en vaut la chandelle. Il est possible de choisir une chanson simple et connue, de s’en procurer une version en pinyin puis de l’apprendre par cœur. Par exemple, le titre yuè liang dài biǎo wǒ de xīn (月亮代表我的心) est un grand classique qui se prête volontiers à ce genre d’exercice. Chantée sur un air assez lent avec des caractères simples et peu nombreux, cette chanson peut être apprise à partir d’un support CD ou d’un DVD. Même si la performance n’est pas sensationnelle, le fait d’essayer le sera, assurément.

Le karaoké en Chine

Les KTV chinois ont une autre particularité. Presque tous proposent un service fort apprécié de la clientèle masculine. Il s'agit des accompagnatrices. Ces filles offrent leur présence, tout au long de la soirée dans le karaoké, en échange d'une petite rémunération. Le client qui sollicite un tel service choisit lui-même la fille qui se chargera de le divertir et de l’aider à passer une agréable soirée. Elle discutera avec lui, elle jouera aux jeux d’alcool, elle chantera en duo…

Le rôle de ces accompagnatrices est essentiel dans l'industrie lucrative des karaokés en Chine. Elles permettent de répondre à une demande sociale importante car nombreux sont ceux qui y vont pour profiter de cette présence féminine, facile et discrète. Elles permettent également de fidéliser la clientèle d’une enseigne et c’est là que se trouve bien souvent la clé du succès.

Le karaoké en Chine

Attention cependant à ne pas heurter la sensibilité des personnes présentes en leur proposant ce type d’escorte. Les accompagnatrices ont une réputation peu vertueuse, les karaokés représentant un vecteur important de la prostitution dans le pays. Mieux vaut bien cerner son public car une telle option peut aussi bien plaire à certains qu’elle peut en offusquer d’autres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents