Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reussir En Chine

Reussir En Chine

Ce Blog parle de la Chine, des clés pour réussir en Chine et avec les Chinois, des insolites, de la culture, des voyages.


"Payez ce que vous voulez !" Le pari perdu d'un restaurateur chinois

Publié par Jerome Berny sur 26 Octobre 2016, 21:48pm

Catégories : #Investir en Chine, #Société

Pour faire le buzz et attirer un maximum de personnes dans son nouveau restaurant, un entrepreneur de Guiyang, dans la province du Guizhou, a eu l'audacieuse idée de proposer à ses clients des plats à volonté et surtout une addition elle aussi "à volonté", c'est-à-dire que les clients pouvaient payer le montant qu'ils souhaitaient.

L'initiative s'est avérée être une bien mauvaise idée...

"Payez ce que vous voulez !" Le pari perdu d'un restaurateur chinois

Bien que la mesure ait permis d'attirer un grand nombre de personnes dès le jour d'ouverture du restaurant, le 2 octobre 2016, les entrées d'argent ont été, elles, bien en deçà de ce qui pouvait être espéré. Certains clients ne payaient que 10% de la note finale alors que d'autres ne laissaient qu'un modeste yuan sur la table. Au 7ème jour, le restaurant avait déjà perdu 100'000 yuans, soit près de 14'000 euros!

"Si le problème venait de nos plats, ce serait une chose" soupire Liu Xiaojun, la propriétaire du restaurant, "seulement, le retour des clients est très positif, les plats sont fournis et goûteux. C'est juste que les paiements ne reflètent pas les évaluations".

"Payez ce que vous voulez !" Le pari perdu d'un restaurateur chinois

La propriétaire du restaurant et ses deux partenaires ont misé, dès le début, sur leur croyance en "la naturelle bonté des personnes" et sur le fait que la qualité des repas justifierait un paiement "juste et rationnel". Cela n'a pas été le cas.

Au bout d'une semaine, la politique du "payez ce que vous voulez" a dû s'interrompre pour laisser place à une offre plus conventionnelle. L'amertume des trois associés fut d'autant plus intense que le première jour suivant l'arrêt de cette généreuse initiative, aucun client n'entra dans le restaurant. La salle était vide. Aucun de ceux qui étaient venu la première semaine ne revinrent...

Liu Xiajun dans son restaurant

Liu Xiajun dans son restaurant

"C'est normal que les gens veuillent manger en payant le moins possible mais je ne comprends pas pourquoi personne n'est revenu depuis la fin de la promotion" s'interroge encore aujourd'hui Liu Xiaojun. 

La gratuité en Chine est une arme commerciale risquée et ces dernières années, de nombreux exemples d'actions similaires ont été rapportés avec, à chaque fois, le même constat d'échec.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents