Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reussir En Chine

Reussir En Chine

Ce Blog parle de la Chine des affaires, des clés pour réussir en Chine et avec les Chinois, des insolites.


Le système éducatif chinois

Publié par Jerome Berny sur 6 Octobre 2016, 18:18pm

Catégories : #Société, #Général

La vie d'un étudiant chinois est-elle proche de ce que nous connaissons en Occident ? Y a-t-il des différences fondamentales dans l'approche éducative ? Je vais tenter, dans ce "post", de vous donner quelques unes des principales spécificités du système éducatif public chinois.

Le système éducatif chinois
  • Les étudiants restent généralement dans le même groupe du primaire au lycée.
  • Les étudiants ne changent pas de classe, ce sont les professeurs qui changent.
  • Les classes sont nombreuses, environ 50 élèves par classe.
  • Les uniformes scolaires sont de rigueur.
  • Les élèves commencent tôt, souvent vers 7 heures le matin et finissent vers 16 heures. Ils bénéficient d'une pause de deux heures à midi pour manger et faire une sieste. Les élèves peuvent rentrer chez eux ou rester sur place durant la pause méridienne.  
  • Chaque élève doit réussir dans chacune des matières, indépendamment de ses forces et faiblesses.
  • Les professeurs, en collaboration avec l'ensemble des élèves, sont amenés à aider ceux qui ont le plus de difficultés.
  • Lorsqu'un élève ne comprend pas, il n'ose pas poser de question. Le fait de ne pas comprendre est encore considéré comme une faiblesse honteuse et l'avouer publiquement, c'est "perdre la face".
  • Les enseignants sont particulièrement impliqués dans les résultats de leurs étudiants. L'échec d'un ou plusieurs étudiants est là encore perçu comme un échec personnel et une occasion de "perdre la face".
Le système éducatif chinois
  • A la fin du lycée, les étudiants doivent passer le fameux et très redouté Gaokao, l'équivalent du bac en France, qui leur ouvrira (ou pas) les portes des plus prestigieuses universités du pays. Le Gaokao est un événement déterminant dans la vie des Chinois et la pression qui pèse sur les épaules des étudiants est énorme.
  • Le Gaokao détermine également les matières que pourront suivre et développer les étudiants... autant dire que beaucoup d'entre eux se dirigeront vers des filières qu'ils ne veulent pas.
  • Afin de réussir cet examen, les élèves passent beaucoup de temps à étudier en dehors du cursus scolaire. Certains professeurs en ligne sont ainsi devenus de véritables stars en Chine ! Les cours privés d'anglais et de mathématiques sont très demandés.
  • La mémorisation est l'élément central du processus d'apprentissage en Chine. Les professeurs attendent une seule bonne réponse de la part des étudiants. L'esprit critique et la créativité ne sont pas particulièrement stimulés.
Le système éducatif chinois
  • L'apprentissage de la civilisation et de la culture chinoises est l'un des piliers du système éducatif en Chine.
  • L'éducation physique n'est pas une priorité car elle prends du temps sur l'apprentissage des matières classiques (celles qui comptent pour le Gaokao). De même, la musique et les arts ne sont que très rarement proposés. Ces matières s'apprennent en dehors du cursus scolaire, à l'initiative des parents et souvent contre la volonté des étudiants.
  • Les programmes du collège et du lycée sont extrêmement chargés, intenses et difficiles. Une fois à l'université, les étudiants peuvent quelque peu souffler.
  • Plus que les compétences et les connaissances du candidat, les entreprises, lors d'un recrutement, sont davantage sensibles à la renommée de l'université fréquentée. 
Le système éducatif chinois

En résumé, la vie d'un étudiant chinois est rythmée par l'apprentissage, l'apprentissage et encore l'apprentissage, dans le but de satisfaire ses professeurs et ses parents. La pression sociale qui pèse sur les épaules de ces élèves est énorme car les études, ici plus qu'ailleurs, sont déterminantes dans la vie d'une personne, voire d'une famille entière... en effet, les parents ne bénéficient pas de retraite et comptent beaucoup sur les revenus futurs de leur unique enfant. La concurrence est féroce et les étudiants chinois apprennent très tôt à supporter des charges de travail colossales, souvent à la limite du physiquement supportable. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents