Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reussir En Chine

Reussir En Chine

Ce Blog parle de la Chine, des clés pour réussir en Chine et avec les Chinois, des insolites, de la culture, des voyages.


Travailler en Chine ? La concurrence est rude !

Publié par Jerome Berny sur 12 Mars 2016, 19:22pm

Catégories : #Travailler en Chine

La Chine accueille un grand nombre d'expatriés occidentaux attirés à la fois par le dynamisme économique de la région mais également par une culture étonnante et passionante à découvrir.

Si vous souhaitez vivre une expérience unique en Chine, sachez que les opportunités existent. La compétition devient cependant de plus en plus vive et vous serez mis en concurrence avec d'autres profils présentant chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Travailler en Chine ? La concurrence est rude !

Les employés occidentaux de l'entreprise

Si vous comptez travailler pour un grand groupe français en Chine, vous serez d'abord mis en concurrence avec les employés français de l'entreprise. Ces grands groupes privilégient souvent l'expatriation interne pour deux raisons principales. La première c'est que ces personnes connaissent bien l'entreprise, sa culture, les produits ou services et les méthodes de travail... c'est un atout essentiel ! La seconde raison, c'est que l'entreprise doit réintégrer son salarié une fois l'expatriation terminée, le départ pour quelques années puis le retour en France s'inscrivent alors dans un plan de carrière bien défini.

Cependant l'expatriation coûte cher à l'entreprise: primes d'expatriation, logements sur place, voyages, école pour les enfants... nous avons tous en tête ce que peut être la vie et les conditions d'un "expat". Un employé expatrié coûte à l'entreprise deux à trois fois plus cher qu'un employé normal. Les entreprises et notamment les grands groupes français ont tendance à réduire le nombre de contrats d'expatriation. Ces derniers sont réservés aux postes clés, ceux à fortes responsabilités (Directeur de filiale) ou à haute technicité (ingénieur). Les autres postes, moins stratégiques sont désormais proposés en contrats locaux.

Les opportunités sont sans doute plus accessibles au niveau des PME où le vivier de salariés souhaitant s'expatrier n'est pas aussi important. Cela est d'autant plus vrai pour les PME basées en dehors des grandes métropoles, là où la mobilité n'est pas forcément une culture d'entreprise et pour lesquelles une expérience internationale peut faire peur. Ces PME peuvent être à la recherche de profils "aventuriers" pour des missions en Chine (souvent dans le domaine de la production, de la logistique, de la qualité ou des achats).

Travailler en Chine ? La concurrence est rude !

Les Occidentaux déjà sur place

Il existe un véritable marché du travail en Chine pour les Occidentaux déjà installés sur place. Ces profils représentent une vraie concurrence pour vous qui souhaitez partir vous y installer et surtout y travailler.

Vous serez d'abord mis en concurrence avec les cadres expérimentés qui ont derrière eux quelques années d'expérience en Chine. Ces personnes sont particulièrement appréciées des entreprises occidentales implantées dans l'Empire du Milieu car elles présentent les avantages de bien connaître et maîtriser la culture locale, d'être déjà socialement bien établies et d'avoir un réseau professionnel sur place, ce qui s'avère toujours intéressant. Autre avantage, ces personnes acceptent généralement de signer des contrats locaux même si le salaire et les avantages demandés peuvent être importants.

Vous pourrez également être mis en concurrence avec de jeunes Occidentaux qui viennent de terminer leurs études en Chine. Ils sont nombreux à sortir chaque année des universités chinoises et bien souvent cherchent un travail sur place dès la fin de leurs études. Ils ont l'avantage de bien maîtriser le mandarin et sont souvent bien intégrés socialement. Ils ne coûtent pas cher certes mais leur manque d'expérience leur est préjudiciable, surtout pour des postes à responsabilités. Ils font en revanche de très bon stagiaires et peuvent ainsi décrocher des postes à l'issu de leur stage. Cette population présente cependant un inconvénient majeur: l'instabilité sociale. La vie en entreprise n'est pas celle de l'université et les sorties nocturnes à répétition ne font pas toujours bon ménage avec des emplois nécessitant exemplarité et grosse capacité de travail.

Travailler en Chine ? La concurrence est rude !

Les Chinois revenant d'Occident

Si la Chine attire les étudiants occidentaux, l'inverse est encore plus évident: l'Occident attire de nombreux étudiants chinois. Ces jeunes diplômés qui reviennent au pays sont souvent recrutés par de grandes entreprises nationales mais également par les entreprises étrangères implantées en Chine.

Ces nouveaux venus sur le marché du travail ont l'avantage de bien connaître la double culture, de très bien manier les langues et d'avoir une grosse capacité de travail. Certaines entreprises françaises développent des partenariats avec des structures universitaires voisines pour pouvoir recruter ces profils directement en France et avant leur retour en Chine. Cela facilite le recrutement et permet de proposer des stages de fin d'étude à ces étudiants qui sont ainsi évalués et formés avant leur prise de fonction en Chine. Ce type de recrutement est fréquent dans les domaines de l'ingénierie ou des achats.

Pas trop chers au départ, ces étudiants peuvent très vite demander des salaires élevés. Ils peuvent alors facilement quitter l'entreprise pour une meilleure offre financière.

Travailler en Chine ? La concurrence est rude !

Les Hongkongais et les Taiwanais

Les postes à responsabilités, dans les entreprises occidentales implantées en Chine, sont souvent occupés par des Hongkongais ou par des Taiwanais. Ces employés ont l'avantage de très bien comprendre et maîtriser l'environnement local, ainsi que la langue, tout en ayant une sensibilité au management moderne et à la rigueur occidentale. Ils peuvent offrir une expérience intéressante et un professionnalisme convaincant. Moins chers que les expatriés occidentaux, ils sont généralement assez mobiles et fiables.

Si vous souhaitez partir travailler en Chine, sachez que la concurrence sera rude et que les opportunités ne sont pas toujours là où l'on pense. Si vous n'avez pas la chance de partir dans le cadre d'une mobilité au sein de votre entreprise, sachez prendre des risques, commencez modestement et faites vos preuves. 

Activez au maximum votre réseau professionnel, apprenez le mandarin et n'hésitez pas à aller sur place. Les entreprises chinoises, elles aussi, peuvent recruter des Occidentaux mais elles le feront sur place et proposeront bien entendu un contrat local. Une fois que vous avez mis le pied dans le monde du travail en Chine, les opportunités s'ouvriront à vous, les réseaux professionnels y sont très actifs surtout au seins des communautés d'expatriés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jenny 24/07/2017 11:20

Pour moi ayant résidée en Chine, le meilleur article récent sur le travail en Chine c’est celui de @bernard Jomard à lire sur : http://bernard-jomard.com/2017/06/08/chine-pieges-a-eviter-abordant-marche-chinois/

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents