Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reussir En Chine

Reussir En Chine

Ce Blog parle de la Chine, des clés pour réussir en Chine et avec les Chinois, des insolites, de la culture, des voyages.


Le Drop Shipping, qu'est-ce que c'est ?

Publié par Jérôme Berny sur 5 Juin 2014, 16:26pm

Catégories : #Acheter en Chine, #Transport et logistique

Le Drop Shipping (ou dropshipping) est un système triangulaire reliant un acheteur, un vendeur et un fabricant.

Cette configuration commerciale a pris un essor considérable grâce à la mondialisation, l'émergence des sites e-commerce et notamment depuis la généralisation des statuts simplifiés d'entrepreneurs (auto-entrepreneurs).

Le Drop Shipping, qu'est-ce que c'est ?

Un acheteur se connecte à un site et passe une commande.

Le vendeur (l'e-commerçant) reçoit le paiement et transfère la commande auprès du fabricant (ce peut être un grossiste ou un prestataire de service). Bien entendu son prix d'achat sera inférieur au prix de vente du produit (ou service) qu'il propose sur son site.

C'est le fournisseur qui va directement livrer le produit (ou réaliser la prestation) à l'acheteur, sans passer par le vendeur.

Dans cette configuration, le vendeur est un simple intermédiaire dont l'activité est entièrement dématérialisée. L'absence de stock donc de risque permet à des entrepreneurs de se lancer à mondres coûts dans l'aventure du e-commerce.

Bien que l'absence de risque financier puisse séduire bon nombre d'entrepreneurs, le Drop Shipping présente cependant quelques aspects délicats qui peuvent être : la fiabilité des fournisseurs, les coûts et délais de transport, les frais de douane. 

 

1- La fiabilité des fournisseurs:

 

Choisir un bon fournisseur est primordial. Quand ce dernier se trouve en Asie, mieux vaut faire preuve d'une grande vigilance.

Les produits vendus aux clients ne passent pas entre les mains du vendeur qui doit donc faire totalement confiance à son fournisseur.

Les fournisseurs chinois (veuillez croire mon expérience) ne sont pas souvent fiables. Il est par exemple fréquent, en Chine, qu'un fournisseur n'envoie pas exactement la référence commandée mais une référence "proche" de celle commandée. Le client qui recevra un vélo rouge (parce que le fournisseur n'aura eu que cette couleur en stock et disponible) alors qu'il en aura commandé un bleu va très vite demander des explications au vendeur et là, les problèmes commencent.

Le vendeur devra également être d'une extrême vigilance pour tout ce qui concerne la règlementation relative à l'importation des produits vendus et les risques de contrefaçon.

Selon l'article L. 121-20-3 alinéa 4 du Code de la Consommation: "le Cybermarchand est responsable de plein droit à l'égard du consommateur de la bonne exécution du contrat conclu à distance, que les obligations soient à exécuter par le professionnel qui a conclu le contrat ou par d'autres prestataires de services". Ce texte exprime l'idée que le vendeur est responsable de plein droit de la commande à la livraison du produit, peu importe qu'il ait recours à un fournisseur externe.

 

Cela pose la question du retour et des fameux 14 jours de rétractation. Dans le secteur de la vente à distance, un acheteur peut décider, sans devoir en justifier la cause, de retourner le bien acheté sous 14 jours à réception du colis. Le vendeur doit donc préalablement inclure dans son dispositif la possibilité de retourner le(s) produit(s) acheté(s).

Le Drop Shipping, qu'est-ce que c'est ?

Mes conseils aux vendeurs : n'hésitez pas à tester chaque fournisseur par l'achat d'échantillons. Faites des recherches de votre futur collaborateur sur Internet et assurez-vous que votre interlocuteur ne soit pas un simple intermédiaire (mais bien le propriétaire de la marchandise).

Une fois la commande passée, demandez à votre fournisseur de vous envoyer la photo du produit avant l'envoi, à côté de son carton d'emballage (que vous demanderez en double cannelure).

Prévoyez à l'avance les différents cas de figure et incluez les dans vos conditions générales de vente.

 

2- La contrainte du transport:

 

Il est important, pour un vendeur, de se lancer dans une étude de coûts précise et anticipative. En effet, le Drop Shipping offre au vendeur d'alléchantes marges sur le produit vendu (notamment ceux en provenance d'Asie) mais cette marge peut très vite fondre quand il s'agit d'y intégrer les frais de port.

Un colis de 1 KG coûte un peu moins de huit euros pour un envoi national (en France) avec Colissimo. Le même colis envoyé de Chine en France par un expressiste de type DHL, Fedex, TNT ou UPS, coûte au moins une trentaine d'euros.

 

Avec le coût de transport se pose également le problème du délai de livraison. Dans la vente en BtoC les standards en terme de délai de livraison sont très rapides (2 à 4 jours). Si les articles vendus proviennent d'Asie les délais seront plus longs (4 à 10 jours), ce qui peut constituer un nouveau frein à l'achat et/ou contribuer à l'insatisfaction du client.

Le Drop Shipping, qu'est-ce que c'est ?

Mes conseils aux vendeurs : faites une intégration subtile de vos frais de port dans le prix de vente du produit. C'est connu, un acheteur ne supporte pas de devoir payer des frais de port exorbitants... le coût d'envoi est le principal motif de l’abandon d’un achat sur un site de vente en ligne.

Je recommande aux vendeurs d'intégrer soit partiellement, soit totalement les frais de port dans le prix de vente du produit (quitte à "offrir" les frais d'expédition au client). Bien entendu cela dépend de plusieurs critères... moins le produit est cher, moins le client sera enclin à payer des frais de port.

Je recommande également aux vendeurs d'être très clairs quant aux délais de livraison. Un client désagréablement surpris ne reviendra certes jamais sur votre boutique mais surtout risque de se déchaîner sur la Toile faisant chuter votre réputation. Dans le monde du Drop Shipping, la réputation et l'indice de confiance sont des éléments essentiels de succès.

 

3- Les frais de douane :

 

L'une des grandes difficultés rencontrées par les vendeurs adeptes du Drop Shipping, notamment avec l'Asie, est sans aucun doute l'épineuse question des frais de douane. Le vendeur passe une commande à son fournisseur asiatique qui envoie le(s) produit(s) directement au client. En partant du fournisseur la marchandise est hors taxe (HT) car exportée. Normalement, ou devrais-je dire "légalement", c'est à l'acquéreur de payer les frais relatifs à l'importation sur le territoire français, c'est-à-dire la TVA et les droits de douane (ddd).

Si la marchandise est envoyée via un expressiste, ce dernier demande le paiement des frais de douane au destinataire donc à l'acheteur. Certains, comme DHL, ne remettent la marchandise que contre paiement de la totalité des frais de douane. D'autres envoient une facture sous quinzaine au destinataire.

Il est évidemment très difficile pour un vendeur de faire accepter à son client des frais "supplémentaires" à ceux déjà payés, via le site, pour l'acquisition du ou des biens.

Les Drop Shippers ont pris l'habitude de tricher pour éviter à leur client de payer les frais de douane à l'importation. Leur astuce ? Déclarer les colis comme étant des cadeaux. Selon la legislation, les cadeaux envoyés d'un particulier vers un autre particulier sont exonérés de ddd et de TVA. Cette pratique illégale, bien que courante dans le Drop Shipping, est de plus en plus contrôlée par les douanes et le risque encouru doit être mesuré.

 

Le Drop Shipping, qu'est-ce que c'est ?

Mes conseils aux vendeurs : si vous souhaitez faire prospérer votre affaire, ne laissez pas le client payer les frais de douane, arrangez-vous pour que ces derniers vous soient facturés et intégrez les dans vos coûts de revient.

Si vous passez par des expressistes classiques, ouvrez un compte chez l'un d'entre eux (ou chez plusieurs). Il est possible, pour le fournisseur de remplir le bordereau en demandant à ce que les frais de douane soient facturés au titulaire du compte (donc vous) et non au destinataire de la marchandise. Je vous conseille de demander préalablement à votre fournisseur avec quel expressiste il a l'habitude de travailler. La Chine étant grande, certains expressistes sont mieux implantés que d'autres selon les régions.

Si vous passez par des transporteurs classiques (envoi par bateau), pas de problème. Ces entreprises ont l'habitude des livraisons directes aux clients et vous factureront naturellement les frais d'importation.

Attention à la tricherie. Si un jour la douane tombe sur un "colis cadeau" (ils font des contrôles aléatoires) qui n'en est pas un, vous risquez d'avoir des problèmes et votre client aussi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvain roussel 01/12/2015 16:06

Bonjour,
Je vous présente un site très pratique, qui vous permet d’avoir votre propre boutique de vente en ligne sans stock en 24h.
Une installation rapide et simple avec 12 thèmes.
Plus de 1500 articles sur votre boutique
Vous n’aurez ni besoin d’entrepôt, ni besoin d’expédier la marchandise, car toute la partie logistique de votre boutique en ligne sera gérer par votre fournisseur , de plus vous bénéficiez du prix d’achat d’usine.
Pour plus d’information, voici le lien:
http://boutiquesansstock.com/

Sousous 29/04/2015 17:08

J'ai fait partie de ceux défendant corps et âme les fournisseurs chinois car à l'époque je navais pas spécialement eu de soucis avec eux. Sauf que malheureusement j'ai accordé une trop grande confiance à l'un d'entre eux qui m'a vraiment mis dans la mouise.

Du coup je préfère me déplacer dorénavant pour voir directement l'usine. C'est pourquoi je privilégie les européens car c'est moins compliqué pour s'y rendre. J'ai meme pu y aller en voiture pour Bigbuy l'un de mes fournisseurs espagnols. Et pouvoir voir de ses propres yeux si son partenaire est de qualité, ça change tout!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents