4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 19:59

 

Je profite du Sidaction 2014 (4, 5 et 6 avril) pour écrire un article sur la contrefaçon de préservatifs en Chine.

 

Plusieurs scandales ont éclaté ces dernières années suite à la découverte de préservatifs contrefaits dans plusieurs provinces chinoises. Ces préservatifs sont souvent emballés dans des conditions ne répondant absolument pas aux normes d'hygiène nécessaires et présentent de graves failles sécuritaires.

La contrefaçon de préservatifs, attention danger !

 

En 2013, une usine du Fujian produisant des contrefaçons de préservatifs a été découverte. Les préservatifs étaient achetés à une usine du Hebei et les boîtes logotypées DUREX, CONTEX et JISSBON provenaient d'une usine du Guangdong. L'atelier clandestin produisait quelques 20 000 préservatifs par jour vendus dans des sex-shops et à des petits détaillants de la région.

 

En 2009, la police locale découvre un atelier clandestin, de 20 mètres carrés, dans une zone résidentielle de Shaoyang, dans la province du Hunan. Des préservatifs produits sur place, étalés à même le sol dans la poussière, sont manipulés par des ouvriers le torse nu, appuyés sur des barils de lubrifiant. La saisie est impressionnante: 1,6 million de préservatifs emballés. 8 travailleurs migrants y travaillent depuis plusieurs mois et ont déjà écoulé quelques 40 000 boîtes de préservatifs vendues en moyenne 2 yuans.

La contrefaçon de préservatifs, attention danger !La contrefaçon de préservatifs, attention danger !
La contrefaçon de préservatifs, attention danger !La contrefaçon de préservatifs, attention danger !
La contrefaçon de préservatifs, attention danger !La contrefaçon de préservatifs, attention danger !

Récemment, les autorité sanitaires du Ghana ont saisi plusieurs dizaines de millions de préservatifs contrefaits, importés de Chine. Ces préservatifs étaient défectueux, certains avaient des trous et n'offraient aucune protection. Ces mêmes autorités estiment que plus de 200 millions de ces préservatifs ont déjà été écoulés dans le pays.

Une alerte a ainsi été lancée mettant en garde contre cette marque présentant un emballage blanc sur lequel on peut lire "Be Safe" (protégez-vous) avec le fameux ruban rouge.

La contrefaçon de préservatifs, attention danger !La contrefaçon de préservatifs, attention danger !

La contrefaçon est un véritable fléau en Chine et quand cela touche à la sécurité sanitaire, les enjeux sortent du cadre financier pour toucher une opinion publique déjà bien irritée.

 

 

Jérôme Berny

 

 

 

A lire aussi:

Partager cet article

Published by Jérôme Berny
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 20:49

 

Si vous importez des marchandises, vous entendrez certainement parler du code TARIC. Mais qu’est-ce donc cet acronyme barbare ?

 

Le code TARIC, pour Tarif Intégré des Communautés Européennes est composé de 10 chiffres qui determinent une catégorie de produits. Ce code permet notamment de calculer les droits de douane (DDD) à l'entrée des produits dans l'un des pays de l'Union Européenne. Il permet aussi d'élaborer et de suivre les statistiques du commerce extérieur.


Les 6 premiers chiffres du code TARIC représentent la position du Système Harmonisé (code SH, plus connu sous le nom de HS code pour "Harmonized System Code"). Ce système permet d'harmoniser au niveau mondial la classification et la désignation des produits. Il est utilisé par 195 pays et couvre plus de 95% du commerce mondial.

 

Voici les premiers échelons de l'arborescence du "HS code".


 

TARIC-exemple.png


 

Cette arborescence comporte 21 sections divisées en chapitres et sous-chapitres.


Toute marchandise importée ou exportée doit être déclarée selon la nomenclature tarifaire TARIC en case 33 du Document Administratif Unique (D.A.U.).

 

Pour connaître le taux de vos droits de douane, vous pouvez consulter l'article:  Acheter en Chine : comment calculer les droits de douane ?

 

 

Jérôme Berny

Partager cet article

Published by Jérôme Berny - dans Transport et logistique
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 10:29

 

Depuis le 31 janvier 2014 nous sommes entrés dans l’année du cheval qui se terminera le 18 février 2015.

Le cheval, symbole de noblesse, de rapidité et de persévérance, est le septième animal sur les 12 du calendrier zodiacal chinois.

 

 

annee-du-cheval-2014.jpg

 

Chaque année du cheval est associée à l’un de cinq éléments (Métal, Eau, Bois, Feu ou Terre). L’élément se détermine par le dernier chiffre de la date de naissance.

 

Métal : année se terminant par 0 ou 1

Eau : année se terminant par 2 ou 3

Bois : année se terminant par 4 ou 5

Feu : année se terminant par 6 ou 7

Terre : année se terminant par 8 ou 9

 

Cette année 2014 sera donc celle du cheval de bois.

 

L’élément bois rend le cheval plus coopératif, moins fougueux mais tout de même résistant à la domination. Le cheval se caractérise par une recherche constante de nouvelles choses. Très entreprenant et très actif, il fait preuve d’optimisme et sait très bien communiquer.

Le cheval peut également manquer de discernement, son égocentrisme peut lui jouer des tours. Son entrain et sa fougue doivent être canalisés pour éviter l’éparpillement.

 

L’année 2014 sera active et opportuniste pour les chevaux à condition qu’ils puissent canaliser leur enthousiasme vers des objectifs bien définis car les obstacles seront nombreux.  

 

Qu'en est-il des autres signes sous l'année du cheval ?

Ce devrait une bonne année pour le rat, le boeuf, le dragon, le serpent, le singe et le cochon. 2014 devrait être plus contrasté pour le tigre et la chèvre qui connaîtront des succès mais aussi des échecs. Enfin, les perspectives ne sont pas des meilleures pour le lapin, le coq et le chien.

 

 

Une très bonne année à tous !

 

Jérôme Berny


Partager cet article

Published by Jérôme Berny - dans Culture
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 19:55

 

La contrefaçon en Chine peut prendre plusieurs visages.  

Parfois ce sont les sous-traitants des marques internationales qui revendent les surplus de production au marché noir. Ces mêmes sous-traitants peuvent également utiliser leurs lignes de production et le savoir-faire de leurs ouvriers pour fabriquer des produits identiques aux originaux mais avec des matières premières moins chères et de moindre qualité. 

 

 

contrefacon-01.jpg

   

D'autres fois la contrefaçon prend la forme de simples copies de produits n'ayant aucun lien avec la Chine. L'entreprise de chaussettes Archiduchesse.com a vu son site internet entièrement copié par un commerçant chinois vendant les mêmes produits mais 5 fois moins chers (article complet: ici)

Une PME française n'ayant absolument aucun lien avec l'Asie peut voir apparaître du jour ou lendemain des copies de ses produits (ou services) à une échelle qu'elle n'avait même pas osé imaginer dans ses projections les plus optimistes. 

 

La majorité des produits contrefaits sont revendus au marché noir, plus rentable et moins contraignant que le marché "officiel". Il n'est cependant pas rare que des copies soient vendues dans des boutiques ayant pignon sur rue, au vu et au su de tous. Le commerce de contrefaçon est tellement répandu en Chine que cela ne choque personne. Il est même parfois plus difficile de trouver des produits originaux que leurs copies. Certaines enquêtes réalisées sur le sujet estiment qu'en moyenne plus de 20% de la totalité des marchandises sur le marché chinois sont des contrefaçons.     

    
 

LV-contrefacon.jpg

    
 

Le constat d'une généralisation de la contrefaçon en Chine est partagé par un grand nombre d'acteurs. En attendant que les pouvoirs publics chinois se décident à vraiment prendre les mesures qui s'imposent et en attendant que les mentalités changent (et cela peut prendre du temps) la question qu'une majorité d'entreprises se pose est: comment faire pour se protéger de ce fléau ? 

 

De nombreuses entreprises me demandent comment anticiper ou régler des problèmes liés à la contrefaçon. Pour moi, il y a trois niveaux d'action pour limiter le risque de voir ses produits ou sa marque copiés en Chine :

1/ La veille

2/ La prévention
3/ Les actions

 

 

1/ La veille

 

La première action à prendre est d'établir une veille permanente. Plus vite vous identifierez une dérive, plus vite vous pourrez agir et plus efficace sera l'action.    

 

veille_contrefacon.jpg

 

 

Vous pouvez, pour cela, faire appel à des prestataires. Certaines sociétés sont spécialisées dans la veille sur internet alors que d'autres occupent le créneau de la veille de produits / marques sur le marché chinois. Ce type de service présente cependant un coût mais qui peut valoir la peine d'être engagé.

 

Seuls, vous pouvez facilement faire un premier ratissage en créant par exemple des alertes en lien avec votre non commercial. Pour cela vous pouvez utiliser des outils gratuits tels que Google Alertes (http://www.google.fr/alerts) ou encore Netvibes (http://netvibes.com/fr).

Des recherches photos de vos produits et de votre logo peuvent également vous donner des indications fortes utiles (Sur la page images.google.fr, effectuez un glisser-déposer de l'image de votre produit / logo depuis votre ordinateur vers le champ de recherche). 

 

Les plateformes d'achats en gros telles que alibaba, made-in-china, globalsources, HKTDC ou aliexpress sont de bonnes sources d'information et sont assez représentatives des tendances d'achat actuelles.  


 

2/ La prévention

 

Cette étape concerne surtout les entreprises qui font produire en Chine et qui sont les plus exposées aux risques de contrefaçon.  

 

Voici une série de mesures à prendre qui permettrait de mieux prévenir ce risque, à défaut de le supprimer:


 

Contrôler et maîtriser les flux de matières  

 

Dans la mesure du possible, nous devons être en mesure de :

  • contrôler les matières premières entrant de l'usine,
  • connaître et maîtriser les chutes et rebus,
  • bien contrôler les sorties.

maitriser-les-flux-copie-1.png

 

Dans l'idéal, il faudrait toujours pouvoir garder la main sur une partie des approvisionnements (la partie la plus stratégique).  

 

Prenons l’exemple d’une entreprise qui fait produire de la maroquinerie en Chine. Cette dernière devrait garder la main sur l’approvisonnement du cuir, matière stratégique, et bien contrôler les facteurs relatifs aux rendements de la matière (rendement : nombre de M2 de cuir utilisé pour faire un article). Ainsi, l’entreprise pourrait savoir exactement combien de matière est entrée dans l'usine, combien de matière (transformée) en est sortie et elle pourrait contrôler les chutes pour s'assurer que ces dernières ne sont pas réutilisées ou revendues à d’autres fournisseurs.

     

Hewlett-Packard, par exemple, contrôle de manière très rigoureuse la quantité d’encre que l'entreprise livre à ses fournisseurs pour éviter tout surplus dans la production de ses cartouches.

 

 

Brouillez la traçabilité pour vos fournisseurs  

brouillez-la-tracabilite.jpeg

 

Pour les éléments un peu complexe, il peut être intéressant de séparer les producteurs des différentes sous-parties du produit fini et de concentrer son contrôle sur l’assemblage.

 

Ainsi aucun des fournisseurs ne dispose de l’ensemble des éléments pour copier le produit fini et les efforts de contrôle peuvent alors être portés sur la seule usine d'assemblage.

 

 

Prévenir les risques de vols

 

Le vol par les employés de produits finis, semi-finis ou de matières premières est une source importante de fuites susceptibles de générer de la contrefaçon (écoulement de produits sur le marché noir ou revente des produits et/ou matières à des usines malveillantes).  

k7304723.jpg

De nombreuses entreprises en Chine prennent des mesures draconiennes pour contrôler leurs ouvriers et ainsi éviter le vol de matières. Certaines utilisent des caméras, d’autres imposent le port de blouses sans poche, d’autres encore mettent des portiques à l'entrée des ateliers, comme au supermarché.


Lorsque nous devons choisir un fournisseur, il est important de se poser quelques questions telles que: A-t-il l’habitude de traiter avec des entreprises occidentales ? Depuis combien de temps ? Quelles sont les mesures prises pour lutter contre le vol et les fuites ?

 

 

Restez à la pointe

 

On ne le répètera jamais assez, le meilleur moyen de garder l'avantage, c'est d'être en avance sur les suiveurs. Améliorer sans cesse ses produits crédibilise une marque et rend vite obsolètes les copies.

Cette rapidité a cependant un coût et une discipline que peu d'entreprises peuvent s'imposer.



3/ Les actions

 

Si vous faites produire ou si vous décidez de vendre vos articles en Chine, la première chose à faire est de vous protéger juridiquement.

Sans cette étape, certes longue (compter en moyenne 9 mois) et quelque peu coûteuse (plusieurs centaines d'euros par objet), vous n'aurez pas moyen d'entreprendre d'action et les autorités chinoises resteront insensibles à votre sort.

 

protection-de-marques.jpg

 

Il existe deux procédures courantes pour déposer votre marque / produit / logo :

 

-  soit auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle), qui transmet le dossier à l’OMPI (Office Mondial de la Propriété Intellectuelle), lequel l’envoie au Bureau des marques en Chine.

 

- soit directement en Chine auprès du Bureau des marques par l'intermédiaire d'un mandataire habilité.

 

Mon conseil: la règle applicable en Chine étant celle de la protection du premier déposant, n'attendez pas de commencer à produire ou à vendre pour vous protéger, faites-le avant, car sinon vous risquez de vous faire doubler par votre fournisseur ou par votre relais commercial.

 

 

Que faire si, malgré toutes les précautions prises, vous constatez que votre marque ou que votre produit est copié en Chine ? Il vous reste deux options avant les recours:

 

- Négocier avec votre contrefaiseur : il est parfois possible de trouver des compromis qui peuvent satisfaire à la fois le copié et le copieur. Il est même parfois possible d'établir avec son contrefaiseur une collaboration pérenne.

 

- Le menacer: il suffit parfois aux entreprises lésées de brandir une menace pour que le problème se règle avec à la clé de belles indemnités. J'ai connu une PME italienne spécialisée dans la confection d'accessoires téléphoniques qui s'est vu proposer par son contrefaiseur de belles indemnités contre l'abandon de toute action à son encontre.

 

Enfin, en dernier recours, vous pouvez agir pour faire respecter vos droits. Il existe deux types de procédure :

 

- L'action administrative est souvent utilisée. Elle consiste à solliciter les administrations locales (douanes, bureau des marques ou des brevets). Cette solution peu s'avérer suffisante pour mettre fin au problème. Peu coûteuse et relativement simple à mettre en oeuvre elle n'accorde cependant pas de compensation financière.

     

- L'action en justice est elle plus longue, plus difficile à mettre en oeuvre mais plus dissuasive (30 000 actions engagées en Chine en 2010). Cette solution contraignante et coûteuse offre des compensations financières qui peuvent être importantes et a un effet dissuasif sur l'ensemble des contrefaiseurs.

 

Chinese law

Le géant américain Microsoft a trouvé une bonne méthode pour contrecarrer l'utilisation par les entreprises chinoises de ses logiciels piratés. La quasi totalité des entreprises en Chine utilisent des logiciels Microsoft mais combien s'acquittent-elles des licenses d'origine ? Un très faible pourcentage, c'est certain.

Face à ce phénomène la firme américaine a opté pour la méthode douce: négocier avec chaque entreprise une régularisation de leur situation à des prix très avantageux. Cette régularisation pouvait s'étaler sur plusieurs mois, voire sur plusieurs années. Si l'entreprise refusait d'acheter les licenses au prix discount, le géant de l'informatique sollicitait les administrations locales pour faire pression sur elle. Si cela n'était pas suffisant, elle menaçait alors d'en passer par un recours en justice. Efficace !

 

Je pense que pour répondre à une situation de contrefaçon une action progressive reste la meilleure solution. Il est préférable de : 

1- Négocier une solution

2- Menacer

3- Obtenir l'appui des administrations locales pour faire pression sur le contrefaiseur

4- Enclencher une action administrative ou judiciaire

 

 

Jérôme Berny

Partager cet article

Published by Jérôme Berny - dans Contrefaçon
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 15:20

 

Quand nous parlons de contrefaçon, nous imaginons facilement des copies grossières de sacs à main, de montres, de cigarettes, de téléphones, d'ordinateurs, de jouets, de parfums ou encore de vêtements.

 

Seulement la contrefaçon aujourd'hui touche tous les secteurs industriels: les services, les médicaments, l'alimentation, l'art et même l'éducation sont touchés de plein fouet par ce phénomène inquiétant. De plus la qualité des copies ne cesse d'augmenter rendant leur identification toujours plus difficile. 


 

montre-contrefaite.jpeg

 

 

La contrefaçon peut prendre plusieurs formes. Les plus courantes sont la copie (on reproduit un article à l'identique, moins cher), le viol de la propriété industrielle (utilisation d'un brevet sans l'autorisation de son détenteur) ou l'usurpation de marque (on utilise la notoriété d'une marque pour vendre).


Selon le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, la contrefaçon s'elève aujourd'hui à environ 10% du commerce mondial, contre "seulement" 5% en 2000, soit un coût annuel de 200 à 300 milliards d’euros pour l’économie mondiale dont 6 milliards pour l’économie française.


Le phénomène est en croissance permanente. Entre 2010 et 2011, le montant des saisies d'articles contrefaits par les douanes françaises a progressé de 42 %, dépassant ainsi le demi milliard d'euros. Depuis vingt ans, le montant annuel des saisies a été multiplié par 44!


 

FakeKFC

 

L'Asie, et notamment la Chine, représente plus de 85% de la production mondiale de produits contrefaits. C'est un véritable fléau que le gouvernement central peine à contrôler. Pékin lance régulièrement des opérations "coups de poing", souvent très médiatisées, sous la pression des gouvernements occidentaux et des grandes firmes internationales. Cependant, quand une usine démasquée ferme, dans le même temps, une dizaine d'autres s'ouvrent pour prendre la relève.

 

Lorsque j'étais Directeur Général d'une usine de maroquinerie en Chine, il m'a été demandé de développer et de produire, pour le compte d'une grande marque européenne, un étui pour iPhone.

Lorsque j'ai sollicité mon Responsable Achats pour avoir un iPhone afin de pouvoir tester les étuis, j'ai eu la mauvaise surprise de voir passer 3 "iPhone", tous d'aspect légèrement différent ! C'était le début des iPhones en Chine et les versions officiels n'étaient pas facilement accessibles. Seulement, la majorité des gens voyaient des iPhone en vente et les considéraient comme vrais ! Je n'ai eu aucun mal à trouver un "iPhone" mais d'énormes difficultés à trouver l'iPhone, le vrai.


 

copie-iphone.jpg

 


Quand on cherche un produit original en Chine, on a parfois beaucoup de mal à le trouver, noyé qu'il est dans la masse de ses copies.

 

La contrefaçon est tellement ancrée dans la culture industrielle chinoise qu'elle ne se limite plus seulement à la production et à la copie de produits. Ainsi Apple a vu naître des faux Apple Stores ! Dans la ville de Kunming, 22 copies d'Apple Stores ont été recensés par les autorités chinoises.


Le géant suédois Ikéa a eu la surprise de voir apparaître, toujours à Kunming, un magasin de 10 000 mètres carrés en tous points similaire aux siens. L'enseigne s'appelle "11 Furniture" mais pour le reste, tout est identique, les mêmes meubles, la même configuration et mêmes les sacs (les fameux sacs Ikéa) et les petits crayons sont identiques.


 

faux-ikea-en-chine.jpg 

 

Certaines imitations sont tellement grossières que, malgré l'illégitimité du sujet, nous pourrions en rire. Voici une petite sélection des pires copies. 

 

mac-donald-Chine.jpg

McDo, une valeur sûre pour la copie

 

mcdo-copie.gifL'imagination n'a plus de limites

 

Faux-KFC-Chine.jpgQue le concurrent KFC se rassure, lui aussi inspire les restaurateurs

 

copie-JW.jpgJohnnie Worker... il fallait le trouver !

 

Boss-copie-chine.jpgLe designer qui a copié ce parfum HUGO BOSS ignorait sans doute que BOOS signifie "hués"...

 

adadis-copie-adidas-chine.jpgAdidas est sans doute l'une des marques les plus copiées

 

Copie-puma-chine.jpgLà encore, les concurrents n'ont pas à être jaloux

 

cnovesre.jpgInvesrer des lerttes... volia la soltoion !

 

batman-copie-chine.jpgBatman... pardon Super Bat a tout de suite moins la classe sur son skateboard !

 

copie-top-gun.pngTop Gun, ça vous dit quelque chose ?


 

 

Jérôme Berny

 

 

Partager cet article

Published by Jérôme Berny - dans Contrefaçon
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 18:56

 

Comme dans beaucoup de pays du Sud, la sieste est en Chine un rituel quotidien et généralisé.


 

sieste-en-chine-01.jpg

 

En Occident, et notamment dans les pays du Nord où la chaleur n’est pas une contrainte majeure, la sieste est souvent considérée comme un luxe. Elle peut même s'apparenter à de la fainéantise.

De nombreuses études scientifiques s'accordent pourtant à dire que la sieste apporte aux Hommes de nombreux effets bénéfiques. La sieste permet de récupérer, tant physiquement que mentalement et présente des vertus relaxantes.

 

Dans l'usine que je dirigeais, dans le sud de la Chine, tous les employés, sans exception, dormaient durant leur pause déjeuner, après un bref repas pris sur le pouce. Quand j’entrais dans les bureaux, habituellement si vivants, je pouvais y entendre une mouche voler ! Les employés se reposaient la tête posée sur un petit coussin qu’ils gardaient dans un tiroir.

 

La célèbre marque suédoise IKEA a eu la surprise de constater que dans tous ses magasins chinois, les mêmes scènes s’observaient à l’heure de la sieste. Au rayon des chambres à coucher jeunes et moins jeunes n'hésitaient pas à enlever leurs chaussures pour se glisser sous les draps des lits d'exposition. Encore aujourd’hui, des familles entières s'allongent sur les matelas de l’enseigne IKEA pour faire une sieste avant de reprendre leur promenade.


 

Sieste-en-Chine-02.jpg


 

Il n'y a pas que chez IKEA où l'on peut observer des scènes de siestes insolites. Le photographe allemand Bernd Hagemann a passé six années en Chine à prendre des clichés de « siesteurs » dans les positions les plus improbables ! Il en a même fait un site, riche de plus de 600 photos : http://www.sleepingchinese.com/

 

 

Devenu le chasseur de siesteur en Chine, Bernd Hagemann a identifié trois types de dormeurs:

- Les « lourds dormeurs » qui sont capables de s’endormir n’importe où, sur n’importe quelle type de surface.  

- Les « léger dormeurs » qui ont besoin d’un peu plus de confort.

- Les « dormeurs en groupe » qui s’endorment avec d’autres personnes à leurs côtés. Ces dernières peuvent être des amis, des membres de la famille mais également de simples inconnus.  

 

Voici pour le plaisir des yeux, une sélection de clichés des plus insolites !

 

Sieste-en-Chine-03.jpg

 

Sieste-en-Chine-04.jpg

 

Sieste-en-Chine-05.jpg

 

Sieste-en-Chine-10.jpg


Sieste-en-Chine-06.jpg

 

Sieste-en-Chine-07.jpg

 

Sieste-en-Chine-08.jpg

 

Allez bonne sieste !! 

 

Jérôme Berny

 


Partager cet article

Published by Jérôme Berny - dans Insolite
commenter cet article
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 20:04

 

D’un point de vue juridique, l’expropriation est une action légale visant à priver un propriétaire foncier de son patrimoine immobilier, souvent contre son gré.


 

maison-clou-chine-01.jpeg

 


L’expropriation est devenu un problème majeur en Chine, où chaque année plusieurs millions de paysans sont dépossédés de leurs terres, de manière parfois brutale. Ce phénomène est devenu, en deux décennies, un vecteur important de la contestation sociale.

En 2007, face aux nombreux mouvements contestataires liés aux expropriations et à leur médiatisation (non-contrôlée), le gouvernement central a dû adopter une nouvelle « loi sur la propriété privée ». Tout récemment encore, le Ministère Chinois des Ressources Foncières a rappelé, par circulaire, que « les actes illicites d'acquisition foncière par la force doivent être sévèrement punis ».

 

La tentation est grande quand on apprend que, d’après une étude réalisée par l’Université du Michigan en 2011, les autorités locales revendent les terres aux promoteurs en moyenne 43 fois plus chère qu’elles ne les ont achetées. Cela constitue la principale source de revenu d’une ville.  

 

Les propriétaires fonciers, notamment les paysans, sont donc un peu mieux protégés qu’avant mais le développement économique et les enjeux financiers écrasent parfois tout sur le passage… enfin presque tout.  

Avez-vous déjà entendu parler des « maisons clou » ? Cela vient d’un néologisme anglais : nail house (en chinois : dīngzihù). Ce sont des maisons isolées au milieu d’un chantier, voire d’un complexe ou même d’une route, dont le propriétaire récalcitrant n’a pu être « chassé ». Ce phénomène récent a permis de sensibiliser la population internationale et surtout chinoise, grâce notamment à internet, sur le problème d’expropriation dans l’Empire du Milieu. Certaines histoires ahurissantes, sont devenues des causes nationales. 

 

   

Wenling-house-chin_2415919c.jpg

 

maison-clou-route-chine-02.jpg

 

maison-clou-sur-route-chine-01.jpg

 

Luo Baogen, un éleveur de canards, et sa femme sont devenus le symbole de la lutte contre les expropriations. Situé dans la province orientale du Zhejiang, l'immeuble de 5 étages dans lequel ils vivaient s'est tout simplement retrouvé au milieu d'une route toute neuve !

Pendant plusieurs années le couple a lutté pour obtenir une compensation d'expropriation supérieure au montant de 260.000 yuans (moins de 30 000 euros) offerte par les autorités locales. 

 

 

maison-clou-chongqing-01.jpg

 

maison-clou-chongqing-02.jpg

 

yang-wu-chongqing.jpg

 

Un couple est devenu particulièrement célebre en Chine, il s'agit de Yang Wu, un champion local d'arts martiaux et sa femme, Wu Ping, restauratrice, derniers propriétaires sur 280 à résister aux promoteurs d'un centre commercial, dans la ville de Chongqing. Résultat, leur maison s'est retrouvée totalement isolée au milieu du chantier, sans eau ni électricité, avec un faussé de 10 mètres de profondeur tout autour.


 

maison-clou-changsha-01.jpg

 

maison-clou-changsha-04.jpg

 

maison-clou-changsha-03.jpg

 

Une maison clou se dresse fièrement devant un nouveau centre commercial dans la ville de Changsha. Les propriétaires en ont fait une petite boutique au rez-de-chaussé.

 

 

... et pour ceux qui en redemandent, voici encore quelques clichés insolites de maisons clou en Chine !

 

 

maison-clou-guangzhou.jpg

 

maison-clou-hefei.jpg

 

maison-clou-Jindong.jpg

 

maison-clou-liaoning.jpg

 

maison-clou-shanghai.jpg

 

 

 

Jérôme Berny


Partager cet article

Published by Jérôme Berny - dans Insolite
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 18:09

Selon les chiffres de l'Agence Internationale de l'Energie, la Chine est devenu en 2009 le plus grand consommateur d'énergie du monde, surclassant les "croyait-on" indétrônables Etats-Unis.


 

image-469150-breitwandaufmacher-jhvf.jpg

 

 

Que les Américains se rassurent, leur triste égémonie n'est pas complétement balayée, puisqu'ils restent, de loin, les plus gros consommateurs d'énergie par habitant. Aujourdhui, même si l'écart tend à se resserrer, un Américain moyen consomme 4 à 5 fois plus qu'un Chinois moyen.


Selon cette même Agence Internationale de l'Energie, la Chine devrait augmenter ses besoins en énergie de 75% entre 2008 et 2035. Ces chiffres donnent le vertige et surtout, inquiètent. 

 

Alors que les Etats-Unis sont de loin les plus gros consommateurs de pétrole, la Chine est elle le plus gros consommateur et producteur mondial de charbon qui représente près de 70% de sa consommation d'énergie (contre 30% aux USA). 


 

vendeur de charbon chine

 

 

Aujourd'hui plus grand producteur mondial de dioxyde de carbone, la Chine pourrait, en 2030, égaler la production de CO2 de l'ensemble de la planète de 2010.

 

Ces statistiques effrayantes inquiètent aujourd'hui la population chinoise qui, à 80%, estime que les problèmes environnementaux constituent une menace sérieuse pour le pays (contre la moitié aux USA) et surtout pour leur santé.

La Chine accueille aujourd'hui la majeur partie des villes les plus polluées au Monde. La ville de Linfen est devenue tristement célèbre car elle a été jugée ville la plus polluée au monde par l'OMS en 2010.


 

linfen-pollution.jpg

 

 

Les chiffres les plus terrifiants ont été publiés par une étude britanique (Global Burden of Disease Study 2010). Cette étude annonçait que la pollution de l'air avait causé 1,2 million de morts en Chine en 2010. Cela représente 40% des morts de ce type au niveau mondial ! Ces estimations ont été validées et soutenues par l'OMS. Autant dire que l'urgence ne peut plus être ignorée. 

 

  
Jérôme Berny


Partager cet article

Published by Jérôme Berny - dans Général
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 07:00

 

Alors que tous les médias du Monde ne parlent aujourd'hui que de la fusillade de Newton aux Etats-Unis, la Chine a elle aussi connu, le même jour, une tragédie semblable (lire l'article: Massacre d'enfants, de Newton à Chengping. ). 

 

Ce que le grand Public international ne sait pas, c'est que la Chine, elle aussi, constate une recrudescence de ces attaques violentes visant des écoles ou des universités. En 2010, 18 enfants ont été tués dans ce type de violences.

 

Le 23 mars 2010, un forcené, Zheng Minsheng, poignarde une dizaine d'enfants, en tuant 8, à la grille d'une école primaire dans la province du Fujian. Il sera arrêté puis jugé pour finalement être condamné à la peine de mort. 


 

Zhen-Minsheng-tueur-enfants.jpgLe tueur Zheng Minsheng lors de son procès.

 

 

Le mois suivant, le 12 mai, un homme de 48 ans du nom de Wu Huangming tue 7 enfants et 2 adultes avec un couperet à viande dans une école maternelle de la province du Shaanxi. Il se suicidera chez lui quelques instant plus tard.


 

Hanzhong-tuerie.jpg 

 

Cette attaque dramatique a été suivi d'une autre tuerie, le 4 août, dans la province du Shandong. Un homme de 26 ans agresse au couteau une vingtaine d'individus dans une maternelle de la ville de Zibo alors que les parents attendaient leurs enfants à la grille de l'école. 4 personnes succomberont à leurs blessures dont 3 enfants.  L'assaillant sera arrêté mais le motif de cette tragédie restera inconnu.


 

Fang-Jiantang-tueur-enfants.jpg

 

 

L'été 2011, un homme présentant des troubles mentaux attaque à la hache des passants, près d'une école primaire, dans une rue de Shecun, bourgade de Gongyi dans la province du Henan. Là encore, le bilan est lourd: 4 adultes tués ainsi que 2 petites filles agées de 1 et 4 ans. L'assassin sera rapidement arrêté.


 

Wang-Hongbin-tueur-enfants.jpg

 

Fin août de la même année, une employée d'une garderie blesse 8 enfants avec un cutter. La scene s'est déroulée à Shanghai. Les enfants avaient tous 3 ou 4 ans. La femme, qui a été arrêtée, présentait des troubles mentaux.

 

Les Etats-Unis ne sont pas les seuls a être confrontés régulièrement à des attaques dans des écoles. La grande différence vient essentiellement du fait que les attaques sur le territoire américain se font à l'arme lourde, provoquant davantage de dégâts. De telles agressions en Chine se font généralement à l'arme blanche mais le résultat est toujours le même : de grandes souffrances et beaucoup d'incompréhension. De New York à Pékin, les larmes des parents, elles, sont toujours les mêmes !


 

Jérôme Berny

Partager cet article

Published by Jérôme Berny
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 12:53

 

 

Alors que tous les médias du Monde ne parlent aujourd'hui que de la fusillade de Newton aux Etats-Unis, qui présente le très lourd bilan de 27 morts dont 20 jeunes enfants, savez-vous que le même jour quasiment, en Chine, un homme à poignardé une vingtaine d'enfants dans une école primaire de la province du Henan ?

 

 

Chine-attaque-au-couteau.jpg

 

 

L'attaque s'est produite à l'entrée d'une école primaire dans le village de Chengping, dans la province du Henan. L'agresseur, un homme de 36 ans munit d'un couteau a été appréhendé par la police, il s'agit d'un résident local répondant au nom de Min Yingjun.


 

attaque-au-couteau-en-chine.jpg

 

Le bilan humain n'est (heureusement) pas aussi dramatique que celui de Newton, aux Etats-Unis, car les 22 jeunes victimes ont toutes été blessées et pour le moment, selon les rares informations qui filtrent de cette tragédie, aucune personne n'a succombée à ses blessures. Là encore, les enfants touchées étaient jeunes, ils avaient entre 6 et 10 ans.

 

Deux tragédies visant des enfants, deux destins médiatiques... Mais passons sur le phénomène médiatique, penchons-nous plutôt sur le phénomène social.

 

Deux déséquilibrés qui ne se connaissent pas, habitant à des dizaines de milliers de kilomètres l'un de l'autre passent, à quelques heures d'intervalles, à l'un des actes les plus abominables que l'humainté puisse imaginer: le massacre d'enfants en masse.

Résultat : 27 morts aux Etats-Unis, 22 blessés en Chine. La différence ne se trouve ni dans le mode opératoire, ni dans la volonté du forcené de tuer plus ou moins, elle se trouve tout simplement dans la nature des armes utilisées.

 

Aux Etats-Unis, le forcené a utilisé des armes automatiques lourdes, comme souvent dans les massacres outre-atlantique. Ces armes y sont facilement accessibles et peuvent même s'acheter sur internet.


 

acheter-armes-par-internet-usa.jpg

 

 

En Chine, l'agresseur a utilisé un couteau. L'acte est de la même cruauté mais le bilan est moindre. Les armes à feu ne circulent pas librement dans l'Empire du Milieu où même les policiers n'en possèdent pas.

 

Voilà encore un argument à opposer aux nombreux défenseurs du port d'armes au Etats-Unis. Des fous, capables de tuer des enfants, il y en aura toujours et n'importe où... alors autant ne pas leur donner les moyens d'assouvir leurs pulsions.

 

 

Jérôme Berny

 

 

A lire aussi: Un enfant menacé au couteau

Partager cet article

Published by Jérôme Berny - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : Reussir En Chine, le blog
  • : Ce Blog parle de la Chine des affaires, des clés pour réussir en Chine et avec les Chinois, des insolites.
  • Contact

Profil

  • Jérôme Berny
  • Jérôme Berny a vécu et travaillé une dizaine d'années en Chine comme dirigeant d'entreprise. Ses expériences dans le domaine de l'éducation, de l'entreprenariat et du management lui ont permis d'expérimenter pleinement la mentalité chinoise.
  • Jérôme Berny a vécu et travaillé une dizaine d'années en Chine comme dirigeant d'entreprise. Ses expériences dans le domaine de l'éducation, de l'entreprenariat et du management lui ont permis d'expérimenter pleinement la mentalité chinoise.

Guide pratique

Achetez le livre 

reussir-en-chine.png

 Disponible en version papier et e-book

Recherche

Acheter en Chine

Vous cherchez une entreprise fiable de sourcing en Chine avec des interlocuteurs en France ? 

Visitez www.appo-chine.com ou bien appelez le n° vert 0 805 696 787

Dictionnaire anglais-chinois

Tapez un mot en anglais et obtenez sa traduction chinoise

Le proverbe chinois du jour

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog